Recherche avancée

Paris > UNESCO > Réouverture de l’exposition photographique "The Family of... >

Réouverture de l’exposition photographique "The Family of Man"

Le 5 juillet 2013, l'exposition "The Family of Man" a rouvert ses portes au château de Clervaux. Pendant trois ans de fermeture, les photographies historiques, ainsi que l'intérieur de l'espace d'exposition ont été restaurés.

Peau neuve

La rénovation de la collection, qui est entrée dans le registre de la Mémoire du monde de l'UNESCO en 2003, et de ses salles d'exposition a posé de nombreuses contraintes. Ainsi, il fallait non seulement parvenir à adapter les localités au concept de la collection, mais aussi aux propriétés physiques du papier et du bois sur lequel les clichés originaux ont été collés. Voilà pourquoi des systèmes régulateurs de température et d’hygrométrie ont été installés. Dans un souci de mettre en avant et de soutenir l'esprit et la conception de Steichen, la division de l'espace, le décor et les murs eux-mêmes ont été réaménagés. Les 503 photographies originales ont été rafraîchies. En tout, les travaux ont coûté 5 millions d'euros.

La collection

A l'origine, la célèbre collection photographique avait été conçue par Edward Steichen pour le Museum of Modern Art (MoMA) à New York en 1955. Il s'agit en effet d'un rassemblement d'images parvenues du monde entier suite à un appel de Steichen. Les œuvres sont regroupées selon 38 sujets différents, tels que l'enfance, le travail ou la mort. Le jeu avec ces thèmes, leur opposition et leur dialogue constituent l'essence du concept d'Edward Steichen. Les sujets s'entremêlent et se complètent afin de composer un tout qui vise à faire réfléchir les visiteurs. Il s'agit de "donner le reflet de l'humanité réunie dans sa diversité, dans un espoir d'après-guerre et de changement du monde.", comme l'a expliqué Jean Back, directeur du Centre National de l'Audiovisuel (CNA). "Le message de communauté et d'intégration du visiteur dans le flux" est omniprésent, se faisant par "de nouvelles ouvertures et passages qui relient les images entre elles. ".

En 1994, après des voyages dans plus de 150 musées dans le monde entier, la dernière version intégrale de la collection a été installée comme exposition permanente au château de Clervaux, qui, d'après Steichen, "would be a nice place".

Insolite et visionnaire pour l'époque lors de laquelle elle a été conçue, force est de constater que la collection et ses sujets sont toujours d'une grande actualité.

L’exposition restera gratuite jusqu’au 14 juillet 2013. L’horaire d’ouverture est de 12 à 18 heures sans réservation obligatoire; des visites guidées peuvent être organisées sur demande.

________________________________________