Recherche avancée

Paris > Actualités > Xavier Bettel et Étienne Schneider ont présenté les orien... >

Xavier Bettel et Étienne Schneider ont présenté les orientations politiques à l'égard de l'intelligence artificielle et de la digitalisation continue des secteurs économiques prioritaires

Publié le mardi 28 mai 2019

Lors d'une conférence de presse en date du 24 mai 2019, Xavier Bettel, Premier ministre, ministre d'État, ministre de la Digitalisation, et Étienne Schneider, Vice-Premier ministre, ministre de l'Économie, ont présenté deux documents complémentaires: la vision stratégique à l'égard de l'intelligence artificielle (IA) et la stratégie d'innovation basée sur les données pour soutenir l'émergence d'une économie durable et de confiance.

La transformation numérique actuelle de la société et de l'économie se base notamment sur la production et la circulation accrues de données de toutes sortes. Ces données sont stockées, traitées, analysées et modifiées par des systèmes technologiques en évolution rapide et de complexité croissante comme l'intelligence artificielle. De tels développements informatiques et progrès technologiques affectent de plus en plus la vie quotidienne des citoyens et le développement futur de tous les secteurs de l'économie.

Une vision stratégique à l'égard de l'intelligence artificielle 

L'élaboration d'une vision stratégique de l'intelligence artificielle (IA) au Luxembourg est devenue une priorité nationale. Si la mouvance digitale a généré des quantités de données sans précédent, elle ne pourra être bénéfique que si la société et ses citoyens peuvent en retirer des bénéfices. Dans une société axée sur les données, l'IA représente le canal par lequel des quantités incalculables de données peuvent être transformées en réponses exploitables instantanées. En automatisant des procédés fastidieux, en offrant un niveau inédit de services personnalisés et en jetant les bases d'un monde "intelligent", l'IA détient les rênes pour révolutionner la vie humaine comme peu d'autres technologies auparavant. 

C'est dans ce contexte que le Premier ministre Xavier Bettel a lancé un processus de consultation interministérielle pour définir une vision stratégique de l'IA au Luxembourg. Cette vision a trois grandes ambitions: faire du Luxembourg une des sociétés numériques les plus avancées en Europe et dans le monde, créer une économie durable basée sur les données (dite 'data-driven') et construire une intelligence artificielle centrée sur le citoyen ('human centric'). Cependant, cette vision ne doit pas être envisagée comme une stratégie ponctuelle, mais plutôt comme la première version d'une vision politique qui fera régulièrement l'objet de mises à jour et sera redéfinie au besoin.

Cette démarche implique d'identifier dans quels domaines le Luxembourg peut se démarquer au niveau mondial. À cette fin, le gouvernement se penchera de manière sérieuse et critique sur le rôle qu'il veut donner à l'IA au sein de la société.

"En tant que nation diversifiée et innovante, nous déterminerons l'impact que cette technologie aura sur les droits de l'homme, sur la vie des citoyens et sur nos valeurs démocratiques. L'intelligence artificielle est fin prête pour son exploitation. À nous de déterminer quelles en seront les implications", a déclaré le Premier ministre.

Une stratégie d'innovation basée sur les données pour soutenir l'émergence d'une économie durable et de confiance

Prenant en considération des technologies comme l'intelligence artificielle, le "big data", la robotique ou l'Internet des objets, la stratégie d'innovation basée sur les données soutient la transformation numérique des secteurs économiques considérées comme prioritaires: l'industrie manufacturière 4.0, la logistique, les écotechnologies, les technologies de la santé, l'industrie spatiale et les services financiers. Le domaine des technologies de l'information et de la communication (TIC) est le moteur transversal de la transformation numérique de ces secteurs qui sont développés activement depuis plus de 10 ans afin de diversifier davantage l'économie nationale. Le développement dans tous ces secteurs a une caractéristique commune: l'analyse des données va révolutionner leurs modèles d'affaires actuels et en parallèle créer de nouvelles opportunités d'affaires.

Définie par le ministère de l'Économie, la stratégie d'innovation décrit sur 47 pages pour chacun des secteurs économiques visés le contexte général ainsi que la situation actuelle et propose des actions concrètes à mettre en œuvre pour en augmenter la productivité et assurer leur développement durable dans une économie de données. Les mesures proposées se déclinent autour de 3 axes: le renforcement de l'infrastructure digitale, le soutien aux entreprises pour intégrer les technologies innovantes digitales ainsi que la création d'un environnement légal et financier favorable à l'économie de données.

Le Vice-Premier ministre, ministre de l'Économie, Étienne Schneider, a déclaré: "S'alignant sur les efforts de diversification de l'économie nationale, cette stratégie d'innovation soutient spécifiquement la transition numérique des entreprises relevant des secteurs concernés. Les mesures préconisées accélèrent l'émergence d'une économie basée sur les données. Le Luxembourg restera ainsi un pays précurseur dans l'innovation digitale."

Communiqué par le ministère d'État/ ministère de l'Économie

Retour