Recherche avancée

Paris > Actualités > Les ministres Pierre Gramegna et Etienne Schneider étaien... >

Les ministres Pierre Gramegna et Etienne Schneider étaient à la réunion ministérielle de l'OCDE

Publié le mardi 28 mai 2019

La réunion ministérielle est pour l'OCDE le plus important événement de l'année. Les ministres des Finances, de l'Économie, des Affaires étrangères et du Commerce des 36 pays membres de l'Organisation ainsi que des pays partenaires clés et des pays candidats à l'adhésion y participent. Le vice-premier ministre, Etienne Schneider et le ministre, Pierre Gramegna, ont représenté le Luxembourg.

Présidé cette année par la République slovaque, la conférence s'est tenue sous le thème «La transition numérique au service du développement durable: opportunités et défis». Dans son discours liminaire, le secrétaire général, Angel Gurría a souligné l'importance de mettre en place des politiques publiques nationales et internationales qui permettent d'exploiter pleinement le potentiel de la révolution numérique tout en affrontant les bouleversements qu'elle induit dans des domaines tels que la fiscalité, le développement économique et la gouvernance des données. Dans ce contexte, le Conseil des ministres des pays membres a notamment adopté des recommandations pour encourager la diffusion de l'intelligence artificielle et son adoption par le public et les sociétés privés.

Dans son intervention au cours de la séance, "Unlocking the Potential of  Digital Transition: The Role of Governments and Importance of International Cooperation", le ministre Pierre Gramegna a fait des propositions pour mieux faire face aux défis liés à la cybersecurité, à la protection de la vie privée et à l'utilisation abusive de ces technologies. Il a notamment plaidé en faveur d'une collaboration plus poussée entre les acteurs privés et publics ainsi qu'entre les décideurs politiques et les régulateurs par-delà les frontières nationales dans le but de renforcer la cybersécurité. Il a également présenté les avancées que le Luxembourg a réalisées dans ce domaine, en mettant l'accent sur le développement des centres de données numériques T4, la troisième stratégie nationale en matière de cybersécurité et des initiatives d'échange d'informations comme la plate-forme luxembourgeoise, Malware Information Sharing Plateform.

Sur le sujet de l'imposition de l'économie numérique, les ministres ont exprimé, lors de la session plénière, leur soutien au travail de l'OCDE, et se sont prononcés pour une solution multilatérale. L'OCDE est confiant qu'une telle solution soit trouvée à la fin de 2020.

Voir aussi: Communiqué du ministère des Finances

Retour