Recherche avancée

Paris > Actualités > Le ministre C. Turmes modernise la coopération fructueuse... >

Le ministre C. Turmes modernise la coopération fructueuse en Europe centrale et occidentale pour coordonner les plans énergétiques et climatiques

Publié le mercredi 24 avril 2019

Le 4 mars 2019, en marge de la réunion du Conseil de l'énergie de l'UE, le ministre luxembourgeois de l'Énergie et de l'Aménagement du territoire, Claude Turmes, a présidé une réunion du Forum Pentalateral de l'énergie réunissant les pays du Benelux, la France, l'Allemagne, l'Autriche et la Suisse représentant le plus grand marché d Europe et l un des plus grands dans le monde. Il a présenté la voie à suivre pour travailler ensemble, en tant que groupe de pays, à la mise en œuvre de l'accord de Paris. En signant une déclaration politique , les ministres de l'énergie ont convenu de coordonner étroitement les plans nationaux sur l'énergie et le climat.

Dans le cadre du Pentalateral Energy Forum, le Luxembourg a travaillé pendant plus de 10 ans avec la Belgique, la France, l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Autriche et la Suisse pour intégrer son marché de l’électricité et utiliser plus intelligemment les réseaux électriques transfrontaliers. En pratique, les opérateurs des sept pays sont en contact quotidien, sept jours sur sept, toute l’année, afin d’assurer un fonctionnement sûr du système électrique.

Aujourd'hui, ces pays sont confrontés à des défis similaires: passer à une énergie zero carbone à l horizon 2050 et augmenter la part d'électricité produite par le vent et le soleil tout en maintenant l'éclairage. M. Turmes a principalement utilisé la réunion avec ses collègues pour discuter des opportunités: "Lorsque le vent ne souffle pas à Esch, il ne le sera probablement pas non plus à Clervaux, mais il sera probablement loin en mer aux Pays-Bas". sur une région beaucoup plus large, le risque de trop ou trop peu d’énergie renouvelable peut être largement réduit. "Et lorsque tous les camions des ports d'Anvers ou de Hambourg devront rouler plus propres, le Luxembourg pourrait bien fournir une partie de ces biocarburants."

Dans les mois à venir, les pays du Forum Penta partageront leurs plans sur la manière de décarboniser leur secteur de l’énergie et des transports. Les possibilités de coopération seront explorées avec des experts de la coopération régionale. M. Turmes devrait s’entendre avec ses collègues sur un premier inventaire de projets communs pour juin en vue de pouvoir le présenter en tant que contribution à la stratégie européenne à long terme 2050. Les consultations avec les parties prenantes nationales ou les milieux universitaires viendront enrichir les plans avant leur envoi à la Commission européenne d’ici la fin de l’année.

.

Lien vers le communiqué officiel .

Retour