Recherche avancée

Paris > Actualités > Études en France: quelques points clés pour une installat... >

Études en France: quelques points clés pour une installation réussie

Publié le jeudi 02 août 2018

(Faculté de droit et de science politique - Montpellier)

Chers étudiants,

Vous avez été accepté dans une formation de l’enseignement supérieur et êtes sur le point de vous installer en France ? Après concertation avec les Cercles des Etudiants luxembourgeois en France, voici quelques informations ciblées pour faciliter votre recherche d’un logement et vos démarches administratives :

Se loger

 

La taxe d’habitation est source de multiples incompréhensions et intox. Il faut savoir qu’elle s’applique à toute personne occupant un logement en France. Que vous soyez propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit, la taxe d'habitation est établie pour l'année entière d'après votre situation au 1er janvier.

Si votre garant dispose de faibles revenus, vous pouvez être exonéré de la taxe d'habitation, sous certaines conditions. Si vous estimez être imposé à tort, vous pouvez présenter une réclamation à votre centre des finances publiques dans les délais requis. Pour en savoir plus à ce sujet, cliquez ici .

Il existe quelques exceptions au paiement obligatoire de cette taxe:

Certaines résidences sont exonérées de taxe d'habitation

  • Les résidences universitaires gérées par le CROUS
  • Les résidences affectées au logement des étudiants, dont la gestion est assurée par tout organisme dans des conditions financières et d'occupation analogues à celles gérées par le CROUS. Dans ce cas, l’étudiant hébergé une partie de l'année en résidence universitaire n'a donc pas à payer la taxe d'habitation (p.ex. les étudiants luxembourgeois à Paris pourront, dès leur deuxième année d’études supérieures, faire une demande de logement auprès de la Fondation Biermans-Lapôtre, située au cœur de la Cité internationale universitaire de Paris).

Si un étudiant occupe une chambre meublée chez une personne qui loue ou sous-loue une partie de son habitation, il ne paiera pas de taxe d'habitation. Celle-ci demeure établie au nom du bailleur pour l'ensemble du logement, y compris la pièce louée en meublé. Pour en savoir plus à ce sujet, cliquez ici .

 

IMPORTANT : Conformément à la réforme législative en cours, il y aura un dégrèvement progressif de la taxe d’habitation : 30% dès 2018, 65% dès 2019 et 100% dès 2020. Afin de bénéficier de ce dégrèvement, le revenu fiscal de la personne concernée ne doit pas dépasser un certain seuil. Par conséquent, les étudiants étrangers qui n’ont pas de revenu imposable en France, bénéficieront pleinement de ce dégrèvement. Pour en savoir plus à ce sujet, cliquez ici .

 

L’aide au logement : selon la nature du logement et selon votre situation familiale, trois types d’aides au logement peuvent être accordées aussi bien aux étudiants français qu’aux étudiants étrangers. Le montant de cette aide varie entre 70 euros et 200 euros par mois et dépend du montant de votre loyer, de votre type de logement et de vos ressources :

  • L'aide personnalisée au logement (APL) – la plus courante – concerne l’étudiant isolé ou en couple avec ou sans personne à charge, résidant dans un logement conventionné en métropole ;
  • L’allocation de logement à caractère familial (ALF) si vous êtes étudiant isolé ou en couple avec personne à charge, en métropole ou dans les DOM.
  • L'allocation de logement à caractère social (ALS) si vous êtes étudiant isolé ou en couple, sans personne à charge ;

Pour faire une demande de prestation, cliquez ici .

Pour en savoir plus à ce sujet, cliquez ici .

 

La recherche d’un logement n’est pas toujours facile. Voici plusieurs manières de vous y prendre:

  • Aller directement dans une ou plusieurs agences immobilières établies dans la ville d’accueil ;
  • Consulter les sites Internet spécialisés dans l’immobilier (p.ex. www.seloger.com , www.logic-immo.com ou www.pap.fr );
  • Faire une petite annonce sur un groupe Facebook (cercle d’étudiants luxembourgeois de la ville d’accueil, groupe de recherche de collocation, groupe de l'université de la prépa ou de école que vous intégrez etc.).

 

S’affilier

 

 

Afin de vous permettre de suivre vos études en toute sérénité, l’affiliation à la sécurité sociale est obligatoire. En plus de vous prendre en charge en cas de besoin, elle vous octroie le remboursement d’une partie de vos dépenses liées à vos frais de santé.

En tant que citoyens européens, vous êtes considérés comme en séjour temporaire et devez être affiliés au régime d'assurance maladie de votre pays d'origine. L’option la plus simple qui s’offre à vous est de demander à votre assurance l’envoi d’une Carte européenne d’Assurance maladie (CEAM). Tout praticien ou pharmacien est normalement dans l’obligation de l’accepter ( https://cedies.public.lu/fr/etudier-etranger/france/vie-etudiante/secu.html ), néanmoins, cela est parfois plus difficile dans la pratique.

Ainsi, sachez qu’à partir du moment où votre établissement d’études supérieures est reconnu par la Sécurité sociale française, vous pourrez également souscrire à une sécurité sociale étudiante française. Cette adhésion se fera au moment de votre inscription dans l’établissement d’enseignement supérieur.

Pour en savoir plus, cliquez ici .

ATTENTION : Le régime de la sécurité sociale étudiante va être réformé par le gouvernement français à compter de la rentrée 2018. Pour en savoir, plus cliquez ici .

 

Par ailleurs, il est obligatoire de souscrire à une assurance de responsabilité civile. L’université vous demandera de fournir une attestation d’assurance de responsabilité civile avant de pouvoir finaliser votre inscription administrative.

 

Pour aller plus loin :

 

Il existe en France plusieurs cercles d’étudiants qui constituent un relai très intéressant et utile pour les Luxembourgeois qui s’y installent pour leurs études :

 

 

Au nom de toute l’Equipe de l’Ambassade : « Soyez les bienvenus en France ! Beaucoup de succès dans vos études ! »

Retour