Recherche avancée

Paris > Actualités > Le ministre Pierre Gramegna a présenté le Programme de St... >

Le ministre Pierre Gramegna a présenté le Programme de Stabilité et de Croissance pour la période 2018-2022

Publié le jeudi 26 avril 2018

Le ministre des Finances, Pierre Gramegna, a présenté le 25 avril 2018 à la Chambre des députés la 19e actualisation du Programme de stabilité et de croissance (PSC) du Luxembourg pour la période 2018 à 2022.

Grâce aux bonnes perspectives conjoncturelles en Europe et à la suite des nombreuses mesures propices à la croissance lancées par le gouvernement, l’économie luxembourgeoise est prévue de poursuivre une évolution favorable dans les années à venir, avec une croissance dépassant les 4% au cours des années 2018 à 2020, avant de s’orienter vers les 3% en 2022.

L’emploi connaîtra une augmentation continue de 3% par an, ce qui implique la poursuite de la baisse du chômage jusqu’à un niveau proche de 5%.

L’Administration centrale a clôturé l’exercice 2017 avec une situation nettement plus avantageuse que prévu au budget voté pour 2017. Alors que le déficit avait été projeté à 1.039 millions d’euros, il n’est finalement que de 220 millions d’euros, ce qui correspond à une amélioration de 819 millions d’euros. Ce résultat est d’autant plus remarquable que l’année 2017 fût marquée par la mise en œuvre de la réforme fiscale, la disparition progressive des recettes de la TVA sur le commerce électronique, la mise en œuvre des réformes du système des chèques-service accueil et du congé parental, ainsi que par des investissements publics grimpant à nouveau à un niveau record.

Le solde de l’Administration publique dans son ensemble, regroupant l’Administration centrale, les administrations locales et la Sécurité sociale, s’établit pour 2017 à un solde excédentaire de 858 millions d’euros, correspondant à +1,5% du PIB. Ceci correspond à un solde structurel de +2,2% du PIB, donc largement au-dessus de l’objectif à moyen terme (OMT) de -0,5% du PIB, et confirme une fois de plus que le Luxembourg demeure pleinement conforme aux règles du Pacte de stabilité et de croissance.

Au cours de la période 2018 à 2022, le solde de l’Administration centrale connaîtra une amélioration progressive, pour atteindre – pour la première fois depuis 2008 – un solde excédentaire de 126 millions d’euros en 2021 et de 202 millions d’euros en 2022. L’Administration publique dans son ensemble est prévue d’afficher un excédent de 1.735 millions d’euros en 2022, soit de +2,4% du PIB, ce qui correspond à un solde structurel de +2,4% du PIB, dépassant ainsi nettement l’OMT de -0,5%.

L’évolution positive de la situation budgétaire trouve son reflet au niveau de la trajectoire de la dette publique. Celle-ci entame en effet une baisse graduelle, pour atteindre pour la première fois depuis 2011 un ratio inférieur à 20% du PIB, à savoir de 18,8% en 2022.

Pierre Gramegna, ministre des Finances, commente:"Je me réjouis de l’amélioration spectaculaire de la situation budgétaire de l’Administration centrale qui s’explique par deux facteurs essentiels. D’une part, elle est le résultat d’une maîtrise rigoureuse des dépenses et plus particulièrement des coûts de fonctionnement de l’État. D’autre part, les recettes se développent favorablement dans un contexte économique positif. Alors qu’au début de cette législature le Luxembourg était encore au bord d’un dérapage majeur de ses finances publiques, la situation est aujourd’hui durablement rétablie. Tel que le montrent les chiffres, ce gouvernement laisse à ses successeurs des finances publiques en bien meilleur état que celles qu’il avait héritées de ses prédécesseurs."

Voir l' Infographie du Programme de Stabilité et de Croissance pour la période 2018-2022 .

Retour